Partez pour un safari haut en couleur avec nos Circuits Nouvelles-Frontières

Le Voyaging > Article > Partez pour un safari haut en couleur avec nos Circuits Nouvelles-Frontières

Même durant le confinement, nous continuons à vous faire découvrir la beauté du monde qui nous entoure. Cette semaine, nous vous proposons de partir en safari, sans quitter votre canapé, grâce à notre TOP des animaux à observer en safari. 

De quoi vous donner des idées pour vos prochains circuits ! 

Prêt pour partir à l’aventure en famille ?

Votre périple commencera par la découverte des Big Five, cinq mammifères emblématiques d’Afrique, représentés au recto des billets de banques locales : le lion, le léopard, l’éléphant, le buffle et le rhinocéros. Puis, votre chemin se poursuivra à la rencontre des habitants de la savane, à poils et à plumes… 

Le lion, le roi des animaux 

Le lion vit en Afrique. Il se trouve principalement au Kenya, en Afrique du Sud et en Tanzanie. Deuxième plus grand félin après le tigre, le lion peut peser jusqu’à 250 kg et son rugissement peut être entendu jusqu’à 8 kilomètres !  

Le léopard, aussi appelé panthère 

Quelle est la différence entre le léopard et la panthère ?  

La réponse est simple : il n’y en a pas ! Ce sont les mêmes animaux, bien que leur pelage puisse faire penser le contraire. En réalité, la panthère noire est un léopard atteint de mélanisme c’est-à-dire un excès de mélanine dans la peau, traduite par une abondance de pigment de couleur noire. Si durant votre safari, vous croisez une panthère, observez-la bien. Vous pourrez apercevoir sur sa robe les taches caractéristiques du léopard. 

L’éléphant, le plus gros des animaux terrestres 

L’éléphant d’Afrique peut peser jusqu’à 7 tonnes et pourtant il ne possède que 6 dents ! Elles sont remplacées 5 fois au cours de sa vie. Leur usure est souvent responsable de la mort des vieux éléphants qui ne peuvent plus s’alimenter. 

L’imposant buffle africain 

On en compterait environ 1 million sur le territoire africain. Lorsqu’il se sent menacé, le buffle n’hésite pas à charger et gare à ses cornes qui peuvent atteindre 1 mètre d’envergure ! 

Le rhinocéros, chassé pour sa corne 

Les rhinocéros sont les plus gros mammifères terrestres actuels après l’éléphant. Parmi les cinq espèces vivantes de rhinocéros, le rhinocéros blanc et le rhinocéros noir vivent en Afrique. Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, au vu de son nom, le blanc n’a pas une robe plus claire que le noir, ils sont tous les deux gris. Le rhinocéros blanc est plus gros et peut peser jusqu’à 3 tonnes. Son nom viendrait de sa particularité : la largeur de sa lèvre. En anglais, « Wide » (large) se serait transformé phonétiquement en « White » (blanc) d’où le nom rhinocéros blanc. 

La girafe, le plus haut des animaux 

La girafe peut, grâce à la longueur de son cou, mesurer jusqu’à 6 mètres de hauteur. Et malgré ses apparences, le cou d’une girafe ne compte que sept vertèbres. Comme celui de l’Homme ! 

Le guépard, champion du sprint 

Il est considéré comme l’animal terrestre le plus rapide au monde, pouvant atteindre une vitesse de course de 112km/h. On le distingue des autres félins tachetés grâce aux deux traits noirs, ressemblant à des larmes, qui soulignent ses yeux.  

Ces « larmes » sont à l’origine de nombreuses légendes autour du guépard. La plus célèbre raconte qu’à l’origine aucun guépard n’avait de traits noirs sous les yeux et qu’un beau jour une femelle vit ses petits enlevés par les braconniers. La femelle et les petits furent tellement tristes, qu’ils se mirent à pleurer, si bien que deux traits noirs se formèrent sur leur museau. 

Le vautour de Rüppell, la tête dans les nuages 

Le vautour de Rüppell, originaire d’Afrique, a un plumage noir, agrémenté de taches blanches. Il est considéré comme l’oiseau ayant la plus haute altitude de vol. En effet, il peut voler à une hauteur d’au moins 11 000m, soit l’altitude de vol d’un avion de ligne. C’est d’ailleurs à la suite de plusieurs collisions, entre avion et vautour, que les chercheurs ont fait cette découverte. À cette hauteur, la température extérieure est d’environ -50°C et l’oxygène s’y fait très rare.  

L’hippopotame et son arbre généalogique  

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les hippopotames ne sont pas des cousins des rhinocéros. Plus étonnant, sa cousine la plus proche n’est autre que … la baleine ! Et oui, d’après les dernières découvertes scientifiques, l’hippopotame et la baleine auraient un ancêtre commun. Le mystère autour de cet ancêtre est encore entier mais on sait qu’il s’agissait d’un animal terrestre, vivant il y a 50 ou 60 millions d’années qui a donné naissance à deux groupes d’espèce : les cétacés (mammifères aquatiques) et les anthracothères (ancêtres des hippopotames).  

La hyène a le mot pour rire 

Les hyènes sont célèbres pour leur rire, ce bruit désagréable et légèrement effrayant. Alors non, la hyène ne rit pas parce que la savane est drôle, d’ailleurs, son rire n’a rien à voir avec le rire de l’Homme. En réalité, il s’agit d’un cri de contact, renseignant l’âge et le statut social de la hyène qui l’émet. Ce son permet également à l’animal d’exprimer des messages comme l’excitation face à la présence de nourriture ou encore la peur.  

L’impala fait le grand saut 

Les impalas font partie de la famille des antilopes et se reconnaissent à la bande noire qui descend le long de leurs cuisses. La particularité de cet animal est ses bonds puissants, de plus de 10m de longueur et 3m de hauteur, qui déroutent ses prédateurs.   

L’oryx, la gazelle du désert 

L’oryx gazelle se trouve principalement dans les dunes désertiques de la Namibie. Le métabolisme de cet animal s’est adapté au climat désertique. Sa température corporelle peut atteindre les 45°C. En effet, au lieu de gaspiller l’eau de son organisme en transpiration, il laisse sa température augmenter quand il fait chaud. Ainsi, l’oryx gazelle est capable de se passer d’eau durant plusieurs semaines.  

Le phacochère, le sanglier de la savane 

Célèbre grâce à Pumba, l’un des personnages mythiques du Roi Lion, le phacochère est un animal vivant en Afrique et appartenant à la même famille que les sangliers. Le phacochère mâle est solitaire, vit seul dans la savane tandis que la femelle vit avec ses petits.  

Le suricate, sentinelle des déserts d’Afrique 

Les suricates vivent en colonie, pouvant atteindre 30 individus, au sein de laquelle chacun a un rôle : chasseur, guetteur, baby-sitter. Les suricates restent debout, en appui sur leur queue, pour guetter le danger. Se nourrissant principalement d’insectes, ils sont immunisés contre une grande variété de poison. Ainsi, pour le tuer, un cobra qui parvient à mordre un suricate devra lui injecter huit fois plus de venin que pour tuer un lapin !  

Le zèbre, des rayures blanches ou des rayures noires ? 

Les zèbres ont des rayures blanches sur un fond noir. En effet, l’embryon est d’abord complètement noir puis des bandes blanches apparaissent. Mais à quoi servent ces rayures ? Il existe plusieurs théories pour expliquer l’origine du pelage. Certaines expliquent que les rayures serviraient de camouflage, d’autres qu’elles rendraient le zèbre plus gros ou encore qu’elles permettraient la reconnaissance, puisque les rayures de chaque zèbre sont uniques.  

Cependant, le mystère de ces rayures viendrait d’être percé à jour par une équipe de scientifiques américains et britanniques. Selon eux, les stries noires et blanches des zèbres leur permettraient de se protéger d’attaque d’insectes. Les insectes auraient du mal à se poser sur les rayures, allant même jusqu’à se cogner.  

Le chacal et son haleine  

Le chacal désigne plusieurs espaces de petite ou moyenne taille de la famille des Canidés. On les trouve en Afrique, en Asie mais également en Europe. Alors, pourquoi dit-on « Avoir une haleine de chacal. » ? Cette expression dérive du fait que les chacals se nourrissent de charognes, corps de bête morte à l’état de putréfaction, ce qui leur donne une haleine des plus nauséabondes. 

Le rollier à longs brins, un arc-en-ciel volant 

Le rollier à longs brins vit dans le sud et l’est de l’Afrique subsaharienne. Il est facilement reconnaissable grâce à son plumage coloré et aux longs filets qui prolongent sa queue. Vu en vol, il se présente comme un grand oiseau bleu. Contrairement à son plumage qui est époustouflant, les vocalisations de cette espèce sont désagréables à l’oreille humaine, ponctuées de cris éraillés et discordants.  

L’autruche d’Afrique, le plus rapide des oiseaux 

L’autruche est l’un des plus grands oiseaux actuels mais aussi le plus rapide sur terre ferme ! Au moindre danger, elle file à une vitesse de 70km/h. Elle peut même atteindre les 100km/h en sprint. Mais ce n’est pas tout, l’autruche possède un autre record : celui des plus gros yeux de tous les animaux terrestres. Plus étonnant encore, ils sont plus gros que son cerveau ! En effet, c’est une proie bien appétissante pour ses prédateurs. Elle a donc besoin de voir le danger arriver de loin. Pour cela, elle est dotée d’un long cou au bout duquel se trouve une petite tête et deux énormes yeux, environ 7 fois plus lourds que ceux d’un Homme. 

Le lycaon, le chien sauvage africain 

Le lycaon, aussi appelé « loup peint » ou « chien sauvage africain » est souvent confondu, à tort, avec la hyène. Ils vivent en meute et se rassemblent pour voter le choix de partir ou non à la chasse en produisant un éternuement. Si le couple dominant vote, il faudra 2 ou 3 autres votes pour partir à la chasse, mais s’ils s’abstiennent, il faudra une dizaine de votes pour faire bouger la meute. 

Admin TUI
A propos de l'auteur

Avec plus de 50 ans d’expertise, TUI, numéro 1 mondial du voyage, conçoit pour vous une offre complète et adaptée à toutes vos envies de vacances.