Cuba, art et architecture

Le Voyaging > Article > Cuba, art et architecture

Hay que luchar ! « Il n’y a qu’à lutter », disent les Cubains. Un cri du coeur de ce peuple fier qui s’ouvre au monde et qui retentit dans les rues multicolores de La Havane. Tous les contrastes de l’île lovée dans le Pacifique se déploient dans une architecture bigarrée,marquée par l’histoire du pays. L’art vibre quant à lui plus que jamais à Cuba, s’exprimant dans des collectifs underground ou la plus traditionnelle Biennale. Partir à Cuba, c’est découvrir une culture chatoyante, à la frontière de l’histoire et de l’avant-garde.

L’architecture coloniale de Cuba : un passé coloré

À Trinidad, les petites bâtisses aux façades bonbon s’alignent à perte de vue, protégées derrière leurs rejas, fenêtres grillées typiques de l’architecture coloniale. Un arc-en-ciel de couleurs qui plonge jusque dans les eaux opalines de la mer ! Mais dans la ville portuaire de Santiago, les maisons sont teintées du style mudéjar, inspiré par les Maures et importé par les Espagnols. Là, la Casa de Diego de Velàzquez abrite une cour intérieure où les palmiers effleurent les balcons ouvragés.

La Havane insolite : fusion des genres

Plonger au coeur de La Havane, c’est revivre chacun des soubresauts du peuple cubain. Des fortifications qui surplombent la plage aux azulejos, les carreaux de faïence éclatants qui décorent les maisons baroques, on est saisi de vertige. Toute en contraste, la façade art déco de l’Hotel Nacional évoque le Cuba des années 1930, où Frank Sinatra croisait Ernest Hemingway autour d’un rhum ambré. Au bord de l’eau, l’Habana Riviera, hôtel de verre et d’acier, réveille le souvenir du temps où les gangsters avaient fait de la ville leur terrain de jeu.

Cuba autrement : à la rencontre des artistes

L’art Cubain est à l’image d’île : révolutionnaire, joyeux, festif. On découvre l’automatisme graphique du peintre Wilfredo Lam ou l’hyperréalisme de René Portacarrerro, au Musée des Beaux-Arts. Mais à La Havane, l’art quitte les galeries pour investir les rues. Un lieu concentre toute cette énergie artistique : la Fabrique d’art cubain. Au coeur d’une ancienne usine à huile, des artistes contemporains tels le plasticien Ernesto Rancaño ou le peintre Eduardo Roca interrogent l’avenir du pays. La nuit tombée, les percussions des musiciens ou les basses des DJs font vibrer ses murs dans une effervescence palpable. Dans la petite ville de pêcheurs de Jaimanitas, une explosion de couleurs surprend à chaque coin de rue. Jose Fuster y a enfin créé des sculptures de mosaïques qui se fondent contre les murs que les street artists ont couverts de graffitis.

Nos adresses phare

Cafe don Pepe. Sur une chaise de fer blanc de la cour intérieure, on sirote un délicieux café froid servi dans une tasse en céramique. Piro Guniart, Frente al Museo de Lucha contra Bandidos, Trinidad.

Restaurante Aurora. On déguste une langoustine fraîchement pêchée parmi les palmiers.
General Portuondo, General Moncada y Calvario

El Floridita. Un bar rose bonbon où savourer un daïquiri au pamplemousse.
Obispo, La Havane.

La galerie de la Calle San Lazaro. Un lieu confidentiel, niché dans un immeuble art nouveau, qui n’expose que les artistes du quartier.
Calle San Lazaro, à 50 mètres du Mémorial Antonio Macéo, La Havane.

Admin TUI
A propos de l'auteur

Avec plus de 50 ans d’expertise, TUI, numéro 1 mondial du voyage, conçoit pour vous une offre complète et adaptée à toutes vos envies de vacances.