City break à Buenos Aires

Le Voyaging > Article > City break à Buenos Aires

Buenos Aires, la ville buena onda par excellence ! ‘’Buena onda’’, c’est une expression typiquement argentine pour parler de quelqu’un ou quelque chose de sympa, plaisant, positif. La Plaza Serrano dans le quartier de Palermo et son marché de designers urbains le weekend. Puerto Madero et ses restaurants branchés au bord de l’eau en pleine ville. El Caminito et ses rues pavées où s’improvisent çà et là des danseurs de tango. La Plaza Dorrego qui se remplit d’artisans et antiquaires le dimanche, dans un délicieux esprit bohême. Une foule d’endroits sont ‘’buena onda’’ dans la 2e ville la plus peuplée d’Amérique du Sud ! C’est ce qui fait de tout voyage à Buenos Aires une expérience exaltante dont on revient rempli de ‘’bonnes ondes’’.

Tango, football et dulce de leche

La buena onda de Buenos Aires, on la ressent en flânant dans les rues pittoresques du quartier de San Telmo, entre les anciennes maisons coloniales et les petits cafés tous si charmants qu’on ne sait pas lequel choisir (El Federal, la Puerta Roja ou el Hipopotamo ?). On la ressent quand on ose aller s’essayer à un cours de tango, à la Viruta par exemple, célèbre milonga du quartier tendance de Palermo, et que la timidité s’envole au son envoûtant de Piazzolla – au point qu’on restera peut-être à la soirée qui suit le cours jusqu’au petit matin ; magie du spectacle garantie ! On la ressent quand on s’installe à une terrasse au charme d’antan à la Boca, avec un bon cortado (café) et une douceur au dulce de leche (LA spécialité gourmande locale), et que nos voisins se mettent à nous parler spontanément de leur club de foot fétiche avec leur accent argentin follement chantant. ‘’River Plates ou Boca Junior ?’’ Telle est la question imparable… On la ressent encore et surtout quand on partage un mate avec des locaux, boisson chaude traditionnelle qu’ils sirotent avec une bombilla (paille) partout et plusieurs fois par jour, en se la faisant passer de main en main selon la tradition gaucho. Une coutume chaleureuse qui fait qu’on se sent d’emblée le/la bienvenue.

Le ‘’Paris de l’Amérique du Sud’’

Ainsi surnomme-t-on souvent Buenos Aires, pour la plus grande fierté des Porteños (les habitants de Buenos Aires). Et pour cause : les immeubles haussmanniens bordent les rues animées et les grands boulevards, les boutiques coquettes n’ont rien à envier aux vitrines parisiennes (surtout du côté de Palermo et Recoleta) et les cafés fourmillent dans la capitale, très branchés du côté de Palermo, plus pittoresques du côté de San Telmo. C’est étonnant comme la francophilie se ressent ici, tant dans le nombre de francophones que dans les looks délibérément frenchy ou le nom de certains restaurants (le Bourgogne, le Croque Madame, le Oui Oui, le A nos Amours…). Dites ‘’soy francés(a)’’ (je suis français(e)) et vous récolterez un grand sourire teinté de fascination ! La plupart de vos interlocuteurs ne manqueront d’ailleurs pas de vous raconter que leur grand-mère est française, leur oncle italien ou leur cousine espagnole- fruit de l’immigration européenne ayant eu lieu dans la seconde moitié du 19e siècle.

Originalité et créativité

Ce n’est pas parce que l’on trouve vite ses repères à Buenos Aires qu’on ne s’y sent pas dépaysé à bien des égards. Arpentez les rues colorées du quartier mythique de la Boca, allez faire un tour à la Feria de San Telmo le dimanche ou posez-vous dans une parilla (restaurant à viandes) autour d’un copieux asado (barbecue) comme au Don Julio à Palermo, et vous plongerez dans une atmosphère authentique et captivante. C’est aussi en sillonnant les nombreuses galeries d’art de la ville et ses lieux tendance bien à elle que vous palperez toute son inventivité et son originalité. Jusque dans les bars et les boutiques une âme d’artiste se ressent, dont découle un charme unique entre chic et nonchalance. Rode dans l’air un esprit novateur et s’exprime en tout une jeunesse inspirée qui a beaucoup à dire, dans la mode, l’architecture, la déco, comme dans la peinture ou les arts vivants. Buenos Aires, ville bouillonnante à l’audace créative !

Adresses coup de cœur
El bar sur : ce petit bar-restaurant au décor intimiste en bois ancien ne compte pas plus de 12 tables. On y plonge d’emblée dans une atmosphère authentique riche de 45 ans d’histoire. Au menu dîner typique et show de tango ‘’comme au bon vieux temps’’.
Estados unidos, 299
San Telmo, Buenos Aires

Le café Tortoni
C’est un peu le Café de Flore version Argentine. Un lieu de rendez-vous d’époque au charme intact où vibre le cœur même de l’Argentine. Touristes et locaux s’y retrouvent autour d’un chocolate con churros ou d’un submarino (lait chaud servi avec une barre de chocolat à faire fondre dans la tasse) – possibilité d’assister à des shows de tango dans la salle attenante.
Café Tortoni
Avenida de Mayo, 825
Buenos Aires

El Ateneo Grand Splendid
Un ancien théâtre transformé en librairie. On y vient autant pour les livres que pour le somptueux décor. Derrière les rideaux de velours, sur l’ancienne scène, un café s’est installé, lieu inspirant pour feuilleter un roman de Borges ou de Cortázar, parfois accompagné par le son du piano à queue qui trône au cœur de la libraire.
Santa fe av. 1860
Buenos Aires

La Catedral
Cet ancien silo à grains devient chaque soir une milonga branchée où les jeunes Portègnes viennent boire un verre et esquisser quelques pas de tango dans une ambiance à la fois décontract’ et tendance. Plancher et toit en bois haut de 12 mètres ; pêle-mêle d’œuvres d’art suspendues négligemment ; lumières tamisées et magie palpable…
Sarmiento 4006
Almagro, Buenos Aires

Museo Evita
Un petit musée intimiste et soigné qui retrace la vie passionnante d’Evita Perón en exposant le culte dont elle a été l’objet dans les années 40-50. Si certains lui reprochent un parti pris et une propagande masquée du péronisme, ce lieu vaut en tous les cas le détour, tout comme le musée d’art décoratif, le Palais des glaces et le musée d’art latino-américain.
Lafinur 2988
Palermo, Buenos Aires

Havanna
Si vous ne connaissez pas le succulent dulce de leche, un ‘’must’’ dans la gourmandise argentine aux allures de confiture de lait, c’est (entre autres) dans les boutiques et salons de thé Havanna semés dans tout Buenos Aires que vous pourrez vous en régaler. Pensez à ramener une boîte d’alfajores en cadeau – c’est la spécialité de la maison.
Casa Cavia
Dans le quartier de Palermo Chico, on trouve plein de petits restos et cafés originaux et plus charmants les uns que les autres. Casa Cavia en fait partie. Livres, parfums, fleurs, thé au jasmin et macarons : on n’y offre que de belles choses, dans un cadre zen et raffiné.
Cavia 2985
Palermo Chico, Buenos Aires

Admin TUI
A propos de l'auteur

Avec plus de 50 ans d’expertise, TUI, numéro 1 mondial du voyage, conçoit pour vous une offre complète et adaptée à toutes vos envies de vacances.