Bien choisir son panama

Le Voyaging > Article > Bien choisir son panama

La longue histoire du panama

Contrairement aux idées reçues, le chapeau Panama provient bel et bien de l’Equateur. Lors de la construction du canal de Panama, les ouvriers équatoriens l’ont importé pour se protéger du soleil. Un symbole immortalisé par le président américain Franklin Roosevelt, qui s’est affiché en panama lors de la fin des travaux. Si le célèbre chapeau de paille trône désormais sur toutes les têtes, son histoire remonte au XVIe siècle. Lorsque les Conquistadors ont accosté en Equateur, ils ont en effet découvert les « tocas », couvre-chefs de paille portés par les natifs de la province de Guayas.  

Le mode de fabrication du panama équatorien

Tous les panamas sont fabriqués à partir de la paille de toquilla. Cette espèce de palmier ne pousse qu’en Equateur : c’est pourquoi les panamas ne peuvent être produits dans d’autres régions du monde. Les artisans récoltent les jeunes tiges de ces palmiers qu’ils divisent finement avant de les faire bouillir et sécher. La paille est ensuite tissée autour d’un modèle en bois, du centre jusqu’à l’extérieur – une opération qui peut durer près de deux mois ! Dernière étape : la pose de deux rubans de gros grain. Le premier, à l’intérieur, permet d’ajuster le chapeau au tour de tête. Le second, à l’extérieur, décore subtilement le panama.

Où acheter son panama ?

La capitale incontestée du panama est Montecristi. Les panamas de Montecristi sont en effet les plus luxueux du monde. Ceux-ci sont tressés à partir de brins de paille les plus fins possible et sont entièrement finis à la main. Certains ateliers ouvrent leurs portes au public, comme celui de Delgado. On assiste à chaque étape de la fabrication et on choisit son panama sur mesure. À Cuenca, charmante ville surplombée par les clochers coloniaux, on trouve des panamas traditionnels mais plus abordables. Tressés en chevrons, la forme finale du chapeau est obtenue grâce à une presse. Direction le Musée du Chapeau pour découvrir tous ses secrets et acheter un modèle.

Entretenir son panama équatorien

Tous les modèles ne sont pas pliables ! Demandez bien au vendeur si le vôtre l’est. Si c’est le cas, sachez qu’il faut éviter de le rouler plus de 48h afin de ne pas déformer son panama. Afin de conserver sa forme, il faut également prendre soin de le mettre et de l’enlever en le tenant par le bord. Pincer le haut du chapeau risquerait en effet de l’abîmer.

Un dernier conseil : comment savoir si un panama est authentique ?

Sur les marchés, il est parfois difficile de distinguer les modèles bas de gamme des chapeaux authentiques. Une seule astuce pour être sûr de son choix : si le tressage du haut du chapeau est en forme de rosace, le panama a été réalisé selon les règles de l’art !

Admin TUI
A propos de l'auteur

Avec plus de 50 ans d’expertise, TUI, numéro 1 mondial du voyage, conçoit pour vous une offre complète et adaptée à toutes vos envies de vacances.